Outlaw Compound

Yannick Franck (Orphan Swords, Raum, Idiosyncratics label) has a severe multiple personality disorder, sometimes one of them materialises as a new recording. The album NEW PRIMITIVE by OUTLAW COMPOUND is inspired by Norwegian explorer Thor Heyerdahl’s 1947 Kon-Tiki expedition, exotica, cocktail culture, magick and other manifestations of the escapist tendencies that characterise modern times. The fascination of the industrialized world for a widely fantasised state of primitive innocence that it perceives as a lost paradise.

http://nsnwrdsnsgls.blogspot.com

 

▲▲▲▲▲▲▲▲

zamzamrec 048



>>>>>>>> tape <<<<<<<<

Outlaw Compound

New Primitive



"Le Temple a été brûlé. Rasé. Puis couvert de revêtements en composite recyclé. On le sait bien, nous roulons sur des ruines, le gigantesque cimetière aplati des mégapoles oubliées git sous nos pas.

Le rôle, on pourrait dire la mission, dévolu à toute musique du cœur, ne serait-ce pas de secouer en nous l'ossature du Temple terrassé, afin d'en épousseter le sable et les gravats et n'en retrouver que la forme humaine prostrée au foyer de la nef, celle du mort qui se redresse à la fin de son trop long sommeil ? Si, allons.

Une architecture secrète, sans autre plan que le fier voilage d'un drakkar presque radeau, lancé sur les eaux une éternité trop tard, voilà l'étai sur lequel Yannick Franck va accrocher sa musique à contours anthropomorphiques.

De l'homme à la barre du Kon-Tiki, ce bateau de fortune parti du Pérou en 1947 pour regagner les îles Tuamotu comme l'auraient fait d'authentiques Incas à l'apogée de leur civilisation, Yannick Franck a conservé la trajectoire droite et sereine, à peine contrariée par les caprices du vent, pour la greffer à sa chanson de geste magnétique et déboussolée. Chanson sans autre parole que les échos microphoniques capturés çà et là sur la mer d'huile ou sous la tempête. De l'homme à la radio, émettant par-delà les vagues comme on communie avec les ondes, il a retenu le doigt nerveux, jouant avec les potentiomètres du poste saturé. De l'instinct de survie de l'équipage perdu au beau milieu d'un désert de sel liquide, il a restitué le cliquetis des squales frétillants heurtant leurs méchants nez et leurs reflets argentiques sous la coque de balsa, bientôt pêchés et croqués à même le pont qu'ils souhaitaient ronger. Parfois, une guitare, celle du navigateur, rend l'eau du dernier orage à travers ses cordages empesés. D'autres fois, c'est le nuage trop bas de la nuit qui subjugue le personnel naviguant, soudain c'est une cornemuse avalée par quelque requin-baleine lors d'un précédent naufrage, demain ce sera la couvée fraîchement éclose de multiples poissons-volants qui pleuvra sur nos compagnons fatigués, au loin le lamento des mammifères blasés, moqueurs.

L'horizon est un bruit auquel nous habitue Outlaw Compound. Il a le visage d'un soleil qui se couche, d'un mort heureux d'avoir pu se lever, pour le simple bonheur de pouvoir à nouveau retrouver la terre ferme où s'endormir, comme un bateau qui accoste un récif quand le disque s'achève."

- Aurélien Lemant

>>>>>>>> ordering <<<<<<<<

))) ▲ bandcamp ▲ (((

>R3C<

 

▲▲

 

 

 

<<home>>